Les acteurs du tourisme se retrouvent à Buzet-sur-Baïse

Le comité départemental du tourisme a rencontré 200 professionnels du secteur à la salle polyvalente de Buzet. Conférences, visites, brochures pour dépliants, la journée a été bien remplie.

Pour le premier rendez-vous du genre organisé par la Direction du Tourisme du Lot-et-Garonne, le succès était au rendez-vous : en partenariat avec Albret tourisme, Destination Agen, l’office de tourisme du Val de Garonne, la mairie de Buzet et la Grotte de Aux Vignerons, environ 200 acteurs du tourisme étaient réunis ce mardi 10 mai à la salle polyvalente de Buzet.

La matinée était consacrée aux conférences sur deux sujets d’actualité : le marketing en ligne et le tourisme durable. Le premier sujet a été introduit par Valérie Tonin, présidente du comité du tourisme 47. “73% des réservations se font en ligne. Notre département est encore un peu dans le train du numérique”. Elloha, qui a reçu le Prix de l’Innovation 2022 décerné par l’Organisation Mondiale du Tourisme, est une entreprise qui fournit des outils dans ce sens. “La visibilité sur le Web est essentielle”, a déclaré Elloha.

« Le but est de divertir le visiteur sur la page permettant la réservation. Google reste notre allié n°1 car il enregistre une réservation pour une moyenne de 22 visites. , c’est utile pour se créer un bon réseau. Enfin, ne négligez pas les nouveautés moyens de paiement “.

L’autre thème de la matinée était consacré au tourisme durable, spécialité tourisme de demain. Stéphane Vincent, créateur de la plateforme We Go GreenR (start-up qui accompagne les transitions vers le tourisme durable), cite des statistiques sur lesquelles il faut réfléchir : « Aujourd’hui, 3 voyageurs sur 4 recherchent des séjours éco-responsables. Mais seulement 1 établissement sur 10 est capable de proposer !”.

Tourisme durable : de quoi parle-t-on ?

Stéphane Vincent explique : « C’est un tourisme qui intègre la composante environnementale, bien sûr (minimiser l’impact sur l’environnement en faveur notamment des transports en commun) ; intégrer la composante économique (agrotourisme, favoriser l’économie locale) et enfin intègre le social volet (le rendre accessible aux plus démunis, aux personnes en situation de handicap, etc..).

Maryse Garcia-Alvarez, la directrice du CDT47 déclare : “La Nouvelle-Aquitaine a l’ambition de devenir la 1ère destination éco-touristique de France”. Pour conclure cette tribune, on retient la formule de Jean-Pierre Caillau, chef d’orchestre de la ferme Lafitte à Montgaillard : “Je n’ai pas la Tour Eiffel, mais les gens viendront visiter”.

Avant le repas, trois visites au choix étaient prévues : le port fluide de Buzet, la Cave des Vignerons et bien au-dessus le château et son parc. Après le déjeuner, il était consacré à la brochure des dépliants qui était conservée dans la salle des sports. Une centaine de participants ont pu échanger leurs dépliants pour apprendre à se connaître et créer leur propre réseau.

Quelques réactions à chaud

Stéphanie Fouché de la coop UNICOQUE de Cancon : « Il est important que les acteurs du tourisme puissent se rencontrer. En ce qui concerne l’écotourisme, c’est aujourd’hui une voie incontournable.

Delphine, Myriam et Stéphanie de l’Office de Tourisme du Val de Garonne : “Nous avons apprécié rencontrer et échanger avec des professionnels, ainsi qu’avec des partenaires que nous connaissons par téléphone”.

Axel et Muriel, du Musée du Liège et du Bouchon de Mézin : « Une journée agréable et conviviale. Notre musée développe une salle dédiée au développement durable. Nous avons un projet de replantation du Chène-Liège. La demande est forte et l’offre est bas sur l’écotourisme “.

Gaëtan de Laever gère les gents à Trentels : “Je regrette qu’il ait créé des frontières entre les différents offices de tourisme et départements. Les touristes (surtout étrangers) ignorent ces frontières. Il faut un outil pour tout vendre d’une région, sans rester cloisonné à l’intérieur”. de périmètres hermétiques “.

Josiane Carrère, gérante de gîtes à St-Pierre-de-Buzet : « Une journée riche et organisée au centre du département. We Go GreenR me sera utile pour établir mon diagnostic ».

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *