Ligue 1. Europe, maintien… la 37e journée sera décisive ! . sport

C’est maintenant quitter ou doubler. Tout à gagner ou à perdre : voilà une substance qui attend des dizaines d’équipes jumelles de Ligue 1, samedi, à l’issue de la 37e et préfinale journée. Il a concouru sur le podium et en Europe au sommet, avec Marseille (2e), Monaco (3e), Nice (4e), Rennes (5e), ​​Strasbourg (6e) et Lens (7e). Ensuite, il y a la quête du maintien dans la base, avec Troyes (15e), Clermont (16e), Lorient (17e), Saint-Étienne (18e), Metz (19e) et Bordeaux (20e). Le décor végétal, cette fois dans le détail des détails sur les différents piliers.

Le podium : Marseille a eu un premier ballon de match

A quoi bon l’OM peut-il faire aujourd’hui ? Gagner à Rennes a grimpé à sa place sur le podium et a signalé par la même occasion, la fin de la chasse à l’OGC Nice et au Stade Rennais. Marseille avait un premier ballon de match et n’aurait pas réussi à convertir. Les Phocéens pourraient gagner et avoir déjà la garantie de disputer la Ligue des Champions la saison prochaine, reste ensuite à savoir si cela passera par un barrage ou non. “Notre qualification ne dépend pas de nous, pas des résultats des autres équipes” confirme Jorge Sampaoli.

LIRE AUSSI. Ligue 1. Le troisième doit franchir officiellement les barrières de la Ligue des champions

Avant le coup d’Etat de la 37e journée et la réception de Brest, qui n’a plus rien à jouer, l’AS Monaco accuse un retard de trois points sur l’OM. Mais sa dynamique a rappelé la cellule de Bordeaux en 2008-2009, quand les Girondins d’un autre temps avaient conservé nos victoires consécutives et renversé Marseille pour le titre. L’ASM, qui est à l’heure actuelle pour le moment, ne peut pas faire mieux, mais le club de la Principauté garde dans un coin de sa tête l’idée qu’un passif existe avec le club phocéen.

Les réunions concernaient : Rennes – Marseille, Monaco – Brest, Nice – Lille.

Postes de lecture : 2. Marseille (68 pts, +23), 3. Monaco (65 pts, +23), 4. Nice (63 pts, +17), 5. Rennes (62 pts, +40).

LIRE AUSSI. OM, Monaco… Les scénarios qui pourraient envoyer les deux clubs en Ligue des champions

Europe : Rennes ne veut rien perdre, Strasbourg en embuscade

photo kévin gameiro et les strasbourgeois sont pris en embuscade pour une qualification européenne.  © photo : vincent michel / ouest-france

Kévin Gameiro et les Strasbourgeois sont pris en embuscade pour une qualification européenne. © Photo : Vincent Michel / Ouest-France

Pour la première fois depuis fin mars, le Stade rennais (5e) n’est plus sur le podium. Après avoir longtemps entretenu l’espoir d’une qualification en Ligue des champions, il n’a rien perdu à Nantes (2-1) mercredi ? En deux dernières journées, il est à six points de Marseille (2e) et à trois de Monaco (3e). Le podium est considérablement aplani, la deuxième place quasiment évaporée. La C1 est toujours accessible mais elle doit porter les deux derniers matches du calendrier. Tout autre résultat samedi face à l’OM, ​​à domicile, explorait presque certainement les chances de podium.

LIRE AUSSI. Stade rennais. De la 2e à la 7e place, tout est encore possible : les différents scénarios

Les Rouge et Noir ne sont plus au bord de la désillusion d’autant plus que les concurrents sont menaçants. Nice (4e) ne perdra plus, après sa défaite en finale de la Coupe de France, et aura toujours une qualification européenne. Les joueurs de Christophe Galtier défient des Lillois qui n’ont plus rien à jouer. Quantum à Strasbourg (6e) et Lens (7e), en position de poursuivants et qui doivent respectivement prendre au moins trois et cinq points sur les six possibles derniers, ils sont en embuscade et pourraient bien jouer les trouble-fêtes. Les Alsaciens accueillent Clermont et les Nordiques vont à Troyes.

Les réunions concernaient : Rennes – Marseille, Monaco – Brest, Nice – Lille, Strasbourg – Clermont, Troyes – Lens.

Postes de lecture : 2. Marseille (68 pts, +23), 3. Monaco (65 pts, +23), 4. Nice (63 pts, +17), 5. Rennes (62 pts, +40), 6. Strasbourg (60 pts , +20), 7. Lens (58 pts, +12).

LIRE AUSSI. ASSE, Metz, Bordeaux… Tous les scénarios qui pourraient expliquer le tri des trois clubs

Maintenance : Saint-Étienne et Lorient dans le Vice-roi, Metz et Bordeaux à bord du gouffre

La crispation est toujours dans les caisses du championnat. Nous ne parlons pas de l’Europe, nous cherchons la survie. Si Troyes (15e) et Clermont (16e) ont une manche et demie en Ligue 1 la saison prochaine, il leur faudra encore gagner ce dernier point, qui devrait suffire à tenir le rythme. Battu quatre fois lors des cinq dernières journées, Lorient (17e) évolue encore sur un fil. Avec 34 points, soit trois de plus que Stephen Barrister, les hommes de Christophe Pélissier restent sous la menace stéphanoise.

LIRE AUSSI. Clermont, Lorient, Saint-Etienne… La métropole joue historiquement

L’ASSE (18e) a, pour sa part, terminé le sprint final avec un coup d’œil devant et derrière. Lorient est donc à trois points, mais Metz et Bordeaux, pour qui il n’y a aucun espoir que ce barrage s’endorme désormais, pointent respectivement à trois et quatre points de retard. En cas de défaite à Lorient samedi, les Girondins seront officiellement relégués en Ligue 2.

Les réunions concernaient : Bordeaux – Lorient, Metz – Angers, Saint-Étienne – Reims, Troyes – Lens, Strasbourg – Clermont.

Postes de lecture : 15. Troyes (37 pts, -14), 16. Clermont (36 pts, -29), 17. Lorient (34 pts, -28), 18. Saint-Étienne (31 pts, -34), 19. Metz ( 28 points, -30), 20. Bordeaux (27 points, -41).

LIRE AUSSI. Le FC Lorient jouera ce samedi soir…

L’Honneur : Nantes veut toujours que Montpellier affronte Paris

photo à lyon, randal kolo muani va disputer son avant-dernier match avec le fc nantes.  avant de prendre la direction de Francfort la saison prochaine.  © photo : jérôme fouquet / ouest-france

A Lyon, Randal Kolo Muani jouera son dernier match contre le FC Nantes. Avant de prendre la direction de Francfort la saison prochaine. © Photo : Jérôme Fouquet / Ouest-France

Lors de cette 37e journée, deux rencontres n’ont franchement pas été à la hauteur : Lyon – Nantes et Montpellier – Paris. Le vainqueur n’est plus qu’à une semaine de sa quatrième Coupe de France, mais aussi d’une dégringolade dans la semaine de Rennes dans le derby, le FC Nantes (9e) avec un point d’honneur à conclure de la meilleure des manières une très belle saison. Avouons-le, l’OL (8e) n’a plus rien à jouer et est assuré de ne disputer aucune compétition européenne la saison prochaine.

Quant au PSG, il poursuivra son honneur. Sacré champion de France au soir de la 34e journée, le 23 avril dernier, le club de la capitale a depuis concédé deux matchs nuls (à Strasbourg 3-3 puis contre Troyes 2-2) et termine sur la touche, avec un déplacement à Montpellier (13e) samedi devant la réception de Metz. Les Montpelliérains d’Olivier Dall’Oglio, eux, n’ont rapporté qu’un seul de leurs derniers matches de Ligue 1 et n’ont plus rien joué depuis des semaines.

Les rencontres sans enjeux : Lyon-Nantes, Montpellier-Paris.

Postes de lecture : 8. Lyon (55 pts, +13), 9. Nantes (54 pts, +8), 10. Lille (51 pts, -2), 11. Brest (48 pts, -4), 12. Reims (43 pts , -1), 13. Montpellier (43 pts, -6), 14. Angers (38 pts, -8).

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *