Monaco dépasse l’OM grâce à Ben Yedder ! – Débrief et NOTES des joueurs (ASM 4-2 Brest) – Football

Monaco d

Triplé pour Wissam Ben Yedder !

Mené 2-0 au premier tour, l’AS Monaco s’impose au Stade Brestois (4-2) grâce à un triplé de Ben Yedder ! Ce succès permet au club du Principaut de prendre la 2ème place suite à la défaite de l’OM Rennes (2-0).

Sous la pression de ses concurrents dans la course au podium, et avec la 2e place de l’OM dans la visière, l’AS Monaco devait enchanter un 9e succès consécutif face à Brest.

Mais la soirée commençait très mal pour les Mongasques, vite mens après le but de Duverne (0-1, 10e) sur une combinaison sur corner !

Monaco note son total au total

Tendus, sans doute à cause du jeu, les hommes de Philippe Clément ont eu beaucoup de mal à poser leur jeu. Cela ne permet pas à Disasi de se procurer deux occasions standards de la tte, l’une repoussée par la barre et l’autre propre sur sa ligne par Lasne.

C’était la pire soirée pour Monaco, encore surpris par Belali (0-2, 24e) sur une action en solitaire ! D’autant que la 2ème place est revenue à l’ASM. Il est tombé un penalty honorable, sur un principal de Belali, pour permettre à Ben Yedder (1-2, 44e) de relancer son équipe dans le jeu et dans la course au podium. On peut penser que les Monégasques ont une huile sur les scores de la pause, à commencer par ceux de l’OM qui a perdu Rennes.

Ben Yedder inarrêtable !

Un gros coup doit donc être leur condition pour remplacer Brest. Mission accomplie par les locaux, tout en rentrant aux vestiaires, n’a pas retardé Galis par le milieu de terrain de Ben Yedder (2-2, 51e). Et c’est encore l’ex-Toulousain qui a donné l’avantage à l’ASM (3-2, 55e) dès le 1er avril à un centre tchouamni !

Brest surclassait dans ce temps faible et craquait définitivement sur l’occasion de Volland (4-2, 70e). Voil commentaire Monaco, alors que l’OM a toujours conservé Rennes (2-0), s’est classé 2ème de Ligue 1 avant la dernière journée, simplement grâce à une meilleure différence de buts ! A noter que l’ASM défend sa position lors d’un déploiement soudain de Lens.

Note du match : 7/10

Malgr la technique dchet du dbut de match, on assiste finalement une partie trs agrable. Le nombre de buts marqués sur les lignes offensives des deux équipes. On a mme eu droit un scénario renversant et une ambiance sympa Louis-II. Oui oui…

Les buts:

– Sur une combinaison de corner, Belali Magnetti trouve le centre de la surface. Le milieu manque un peu de prise en main, ce qui permet à Duverne de venir cogner sans hors-jeu, Vanderson ayant remonté en retard (0-1, 10e).

– Après une reprise de Duverne dans les pieds de Vanderson au milieu de terrain, Belali réalise un rattrapage en solitaire, limine Disasi dans la surface et frappe en force au premier poteau, pas couvert pas Nbel (0-2, 24e) .

– Sur un penalty qu’il a obtenu, grâce à une main de Belali, Ben Yedder décroise légèrement son plat du pied sur le ct droit et prend Bizot contre-pied (1-2, 44e).

– A la réception d’un ballon en hauteur, Volland dévie parfaitement pour Ben Yedder à 30 mètres. L’international français devance Hrelle, perce plein ax et s’en va tromper Bizot d’un pointu (2-2, 51e).

– Aprs un ballon mal renvoy par Hrelle, Tchouamni hrite du ballon sur le ct gauche dans la surface. Le milieu centre au premier poteau pour la tte décroise de Ben Yedder (3-2, 55e).

– Après un arrêt de Bizot sur une tentative de Ben Yedder, Hrelle tente de dégager mais le ballon est contré par Volland dans le but (4-2, 70e).

LES NOTES DES JOUEURS

Maxifoot attribue une note (sur 10) à chaque joueur.

L’homme du match : Wissam Ben Yedder (9,5/10)

A l’image de son équipe, l’attaquant mongol a débuté très nettement avec quelques impressions techniques, et à une occasion a manqué de pivot. Mais l’international tricolore a vite trouvé sa complicité avec Volland et surtout sa redoutable efficacité ! Il a offert un superbe triplé pour placer son équipe à la 2e place de la Ligue 1, et aurait même terminé avec un quadruplé. Remplacer par une ovation mérite la 89e par Myron Boadu (non non).

MONACO :

Alexandre Nbel (6) : décisif dans ses deux duels face à Cardona, le gardien de Monaco et de Brest pour créer une carte plus conséquente au premier tour. Certains lui reprochent partout chez Madame Belali, sur lequel il ne protège pas suffisamment son premier poste.

Ruben Aguilar (6,5): malmen par Belali en première priode, le droit latéral a fini par inverser la tendance. Il offre de nombreuses solutions à lui seul et se terminerait par un objectif ou un mouvement crucial. Mais la cadence occupe totalement le centre de la surface, puis celle de Jacob manque sa tte sur un centre parfait.

Axel Disasi (3,5) : c’est vrai, le défenseur central manque de russite sur ses deux occasions de la tte. Mais on reviendra surtout sur notre bateau quand deux émeutes auront été éliminées par Belali, notamment sur l’action du but d’Algrien.

Utiliser Badiashile (7) : toujours aussi, l’international français espère enchanter les bonnes interventions sans donner l’impression de force. Ce fut un succès retentissant, notamment avec une superbe ouverture pour Aguilar.

Caio Henrique (5,5) : discret en début de rencontre, le Brésilien a vite compris pourquoi le recruteur Magnetti s’était placé sur son couloir. C’est moi qui distribue des centres intéressants. Et peut être estimé heureux de voir Cardona évaluer son occasion après un appel dans son dos.

Youssouf Fofana (6) : Maladroit en première période, l’ancien Strasbourgeois a son niveau de jeu jusqu’à la pause. Sa puissance précieuse la récupération et sur certains pieds balle sur le pied.

Aurlien Tchouamni (6) : l’international tricolore sera-t-il dérangé par les nombreuses rumeurs sur son avenir ? En tout cas, le dj vu est beaucoup plus inspirant. Il a perdu un certain nombre de ballons inoccupés à cause du balisage du conservatoire de l’Agoum. Cela se termine par un pas décisif pour Ben Yedder.

Vanderson (3) : capable de faire des différences de balle au pied, l’attaquant brésilien a surtout été décisif pour Brest. Remplacer le 54e par Ismail Jakobs (non pas)qui se tète à quelques mètres de la cage !

Kevin Volland (8) : alors que son entente avec Ben Yedder va à l’essentiel, les Mongols deviennent très difficiles à arrêter. Nouvel exemple ce samedi puisque Allemand, passeur décisif pour son coéquipier, s’est retrouvé dans des zones intéressantes. Il a également intenté une action en justice à deux reprises mais a été entendu par la Garde Bizot. Remplacer le 89e par Jean Lucas (non pas).

Aleksandr Golovin (7) : hormis une belle frappe tendue sortie par Bizot, le milieu offensif à assez timide en première priode. Mais il y a quelques Mongas qui sont clairement accélérés au retour des vestiaires. Sa tendance à répliquer dans l’axe lui a offert une grande liberté pour orienter le jeu, à l’image de son implication sur le but de Volland. Remplacer le 79e par Gelson Martins (non pas).

Wissam Ben Yedder (9,5) : voir les commentaires ci-dessous.

BREST :

Marco Bizot (4) : Sans tre fautif sur les buts encaissés, le gardien brestois n’est pas plus décisif. Ce n’est pas russe que les joints sur les entretoises sont axiaux.

Ronal Pierre-Gabriel (4,5) : bien secondé par Magnetti devant lui, et par le positionnement axial de Golovin, le latéral droit ne se met pas en danger. Mais son apport offensif à inexistant.

Lilian Brassier (3) : très présente sur Ben Yedder en début de match, la défenseure centrale a eu beaucoup plus de mal lorsque l’attaquante s’est mise à jouer droit. Dépassé, il n’était plus en mesure de suivre les mouvements mongols en deux périodes.

Christopher Hrelle (2) : nerveux et à la rue, l’ancien Niois a réussi son match ! Il aurait pu concéder un penalty à Ben Yedder face à la rencontre et n’a pas passé le moindre but contre son camp. Il termine quand il cite un mais cause de son mauvais renvoi sur le passant Tcouamni.

Jean-Kevin Duverne (6) : si Brest songe depuis longtemps à imposer Monaco, c’est surtout parce que son latéral gauche a ouvert le score, avant de récupérer le ballon qui a marqué le but du break. Mais force est de constater qu’il a aussi souffert durant les grands moments en Mongolie, notamment sur les accusations de Vanderson.

Hugo Magnetti (5) : Présence dans l’axe, le recruteur du milieu s’est finalement volu sur le côté droit. Sans doute une manière de contrôler les montures de Caio Henrique, ce qu’il a plutôt bien réussi. Le problème, c’est qu’il n’a presque rien à offrir avant d’accepter sa décision involontaire pour Duverne. Remplacer le 64e par Haris Belkebla (non pas).

Lucien Agoum (4,5) : c’est clair que le milieu de terrain avait pour mission de bloquer Tchouamni. Un objectif atteint en première période puisque le Mongol avait un pensionnaire déchet. Mais son adversité augmente son niveau de jeu d’ici là, et le jeu devient encore plus compliqué pour lui.

Paul Lasne (4) : Un superbe arrêt sur sa ligne sur Disasi tte, et une magnifique ouverture de Cardona sauvent à peine quelques minutes de son match. Pour le reste, il n’y a pas de méchanceté.

Irvin Cardona (3) : Opposé à son club formateur, l’attaquant buteur peut être recherché. Il lui manque deux occasions standards en première période, dont une aurait permis à Brest de penser 3-0 ! Six pommes dans un puits profond, mais ne servent rien sans efficacité. Remplacer le 56e par Jrmy Le Douaron (non pas).

Martn Satriano (2) : sa plus belle action ? Un gros retour défensif sur Golovin… Vous l’aurez compris, l’attaque prêtée par l’Inter Milan n’a jamais été dangereuse. Remplacer le 64e par Steve Mouni (non pas).

Youcef Belali (7) : lui seul, l’international algérien a mis le feu dans la défense monégasque en première priorité ! Sa capacité à accélérer et à contrer face à un dgts, à l’image de son but en solitaire. Il pose donc normalement pour Aguilar des problèmes. Mais il a concédé un penalty vital et relancé Monaco. Avant de baisser le pied lors du second acte, durant lequel il ne suffit pas de frapper sans cadre. Remplacer le 77e par Rafiki Sad (non pas).

+ Retrouvez les résultats et classement de la Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, quels sont les meilleurs et les moins bons joueurs de match ? Shootez dans la zone “commentaires” ci-dessous !

MONACO 4-2 BREST (mi-tps : 1-2) – FRANCE – Ligue 1 / 37ème journée
Stade : Stade Louis II, Fontvieille – Arbitre : Brisard Jérôme, France

Mais : W. Ben Yedder (44e, pen.) W. Ben Yedder (51e) W. Ben Yedder (54e) K. Volland (70e) pour MONACO – J. Duverne (10e) Y. Belali (23e) pour BREST
Mises en garde : A. Golovine (45+3e), K.Volland (62e)pour MONACO – C.Hrelle (45+3e)pour BREST

MONACO : A.NbelA.Disasi, B.BadiashileR.Aguilar, Caio HenriqueY.Fofana, A. TchouamniK.Volland (Jean Lucas, 89e)Vanderson (I.Jakobs, 54e), A. Golovine (Gelson Martins, 79e)W. Ben Yedder (M. Boadu, 89e)

BREST : M. BizotC. Hrelle (B. Chardonnet, 78e), L. BrassierR.Pierre-Gabriel, J. DuverneH. Magnetti (S. Mouni, 64e), L. Agoumé, P. LasneI. Cardona (J. Le Douaron, 56e), Martin Satriano, Y. Belali (R. Said Ahamada, 77e)

Triple buteur, Ben Yedder à l’ASM (44e, 51e et 55e)

Le duo Ben Yedder-Volland fonctionne toujours

Buteur la 24e, Belali à intenable en première priode

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *