Netflix : 9 films post-apo à voir de toute urgence

Nouvelles culturelles Netflix : 9 films post-apo à voir de toute urgence

Zombies, maladies, guerres et catastrophes naturelles, voici le cocktail gagnant pour réaliser un film basé dans un monde apocalyptique. La rédaction de JV vous propose de découvrir 9 de ces films disponibles sur Netflix.

Résumé

  • Bienvenue à Zombieland
  • Cargaison
  • C’est la fin
  • je suis une légende
  • Les afamés
  • L’amour et les monstres
  • Mad Max: Fury Road
  • Moteurs mortels
  • Le mauvais lot

Bienvenue à Zombieland

Bienvenue à Zombieland (2009) est une comédie de Ruben Fleischer avec Woody Harrelson, Jesse Eisenberg et Emma Stone qui parodie les films et séries de zombies traditionnels. Deux hommes se retrouvent plongés dans un monde infesté de mots vivants. L’un est impulsif tandis que l’autre est un poulet vraiment moisi. Ils se sont rencontrés au sujet de leurs deux survivants, Little Rock et Wichita. Dans cette aventure, s’y rendre est plus compliqué que d’affronter une horde de mortels. Il s’agit du premier film du réalisateur qui s’inspire beaucoup de Shaun of the Dead (2004) d’Edgar Wright. Le scénario original avait été pensé comme un épisode pilote d’une future série avant d’être retravaillé pour devenir un long métrage. Ce film est sorti en 2019, revenant à Zombieland.


Cargaison

Réalisé par Ben Howling et Yolanda Ramke avec Martin Freeman (la trilogie Le Hobbit de Peter Jackson), Anthony Hayes et Caren Pistorius, Cargaison raconte Andy et son bébé dans sa quête d’une personne sûre à élever. Problème, le monde est infesté de zombies et étant lui-même infecté, il ne l’a pas quitté pendant 48 heures avant de se transformer. Le film est un remake du court métrage du même nom des deux réalisateurs en plus d’être un hommage au film The Road de John Hillcoat. Le critique a loué l’interprétation de Martin Freeman et la profondeur émotionnelle de l’œuvre. Cargo fut projeté pour la première fois au Adélaïde International Film Festival en Australie.


C’est la fin

C’est la fin est une comédie de Seth Rogen et Evan Goldberg qui raconte comment l’apocalypse a ruiné une fête de fin d’année. On y croise James Franco, Jonah Hill, Seth Rogen, Jay Baruchel, Lichale Cera ou encore Emma Watson, tous réunis lors de cette fameuse soirée, et qui interprètent leurs propres rôles. Ce sont les premiers longs métrages de deux cinéastes inspirés du court métrage Jay et Seth contre l’Apocalypse de Jason Stone, sorti en 2007. Les acteurs, comme les cinéastes, adoptent l’approche parodique du futur des effets spéciaux parfois kitsch celui qui rend le résultat hilarant et déjanté. Plusieurs autres acteurs et/ou célébrités sont récemment apparus pour apparaître dans le film d’Edward Norton et Daniel Radcliffe.


je suis une légende

je suis une légende est un film de Francis Lawrence avec Will Smith. Alors qu’un virus a dévasté l’espèce humaine, Robert Neville est le seul à être immunisé. Il cherche des survivants potentiels, mais tout ce qu’il trouve, ce sont des infections, des espèces mutantes que l’on trouve à New York. Il a alors une idée, endiguer la maladie grâce à sa chanson. Il s’agit de la troisième adaptation cinématographique du roman éponyme de Richard Matheson après Le Dernier homme sur Terre de Vincent Price en 1964 et Survivant de Boris Sagal en 1971. Une suite reste à trouver, tout comme Will Smith de Michael B. Jordan à le casting. Ce projet d’adaptation est sur les pancartes depuis les années 90, et lui a particulièrement fait confiance Ridley Scott, Rob Bowman et Michael Bay.


Les afamés

Les afamés raconte comment un village québécois est contraint de survivre et de s’unir face à une invasion de zombies. Malheureusement, les survivants se retrouvent rares et doivent rester dans la forêt pour espérer rester en vie. Le film est réalisé par Robin Audert avec Marc-André Grondin, Monia Chokri et Brigitte Poupart dans les rôles principaux. Le réalisateur cite Robert Bresson et Andreï Tarkovski comme ses deux principales influences. Des personnes célèbres ont remporté le prix du meilleur film canadien au Festival international du film de Toronto et ont été nominées pour cinq prix Écrans canadiens, dont celui du meilleur film.


L’amour et les monstres

Réalisé par Matthew Robinson, Brian Duffield et Dylan O’brien (Teen Wolf, Le Labyrinthe), Jessica Henwick (Defenders, Matrix Resurrections) et Michael Rooker, L’amour et les monstres costume Joel Dawson, un survivant de l’apocalypse. Ce qui reste de la vie humaine dort sous terre en raison d’une invasion de monstres géants. Joël, qui pense aimer le lycée, décide de sortir du sous-sol pour le retrouver, malgré les dangers qu’il guette. Le film, en production depuis 2012, est décrit comme un film post-apocalyptique dans la veine de Mad Max et Welcome to Zombieland avec une histoire d’amour de John Hughes. Il a été nominé aux Oscars 2021 dans la catégorie “Meilleurs effets visuels”.


Mad Max: Fury Road

Mad Max: Fury Road est le quatrième opus d’une saga qui sillonne les salles depuis plus de 30 ans. Réalisé par George Miller, le film suit Tom Hardy, qui remplace Mel Gibson dans le rôle de Max. Dans un futur proche, la guerre de l’eau et du pétrole a dévasté le monde. Max est un solitaire capturé par les hordes d’Immortan Joe. Peu de temps après, l’empereur Furiosa s’enfuit avec les reproducteurs du tyran. Suivez une course-poursuite épique au cœur du désert. Face à l’immense succès de ce quatrième opus, un spin-off ainsi que plusieurs suites sont prévus. Le film a été un succès. Il a remporté six Oscars lors de la 88e cérémonie, dont ceux des meilleurs décors, du meilleur fils, du meilleur montage et des meilleurs costumes.


Moteurs mortels

Christian Rivers avec Hera Hilmar, Robert Sheehan et Hugo Weaving, Moteurs mortels raconte comment l’humanité s’est adaptée à l’apocalypse. Les villes sont élevées pour devenir mobiles et se battent entre elles pour le pouvoir. Tom Natsworthy, originaire des bas-fonds de la ville nomade de Londres, a fait la rencontre d’Hester Shaw, une fugitive. Mortal Engines est l’adaptation du roman de Philip Reeve, Fatal Mechanics, publié en 2001. C’est Peter Jackson qui a été choisi comme réalisateur, mais du fait de ses autres projets (Le Hobbit), c’est Christian Rivers qui récupère le projet. Néanmoins, il a été produit et projeté dans le cadre du film.


Le mauvais lot

Le mauvais lot est un film réalisé par Ana Lily Amir avec Suki Waterhouse, Jason Momoa (Aquaman), Keanu Reeves (Matrix, John Wick), mais aussi… Jim Carrey. Une femme se retrouve seule dans un désert de drogue et de cannibales. Cependant, elle cherche désespérément à s’allier. Le film a été sélectionné pour concourir pour le Lion d’or lors de la 73e édition du Festival international du film de Venise où il a remporté le prix du jury. Il s’agit du deuxième film du réalisateur qui s’inspire, selon ses réalisateurs, de Poursuite du diamant de Robert Zemeckis avec Michael Douglas.


Profil d'Enndimurel, Jeuxvideo.com

Par EnndimurelÉditorial jeuxvideo.com

député

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *