Premier ministre : pour tout savoir sur Catherine Vautrin, présidence en remplacement de Jean Castex

Catherine Vautrin, 61 ans, fait partie des femmes politiques pressées de succéder à Jean Castex à Matignon. Son parcours chez LR, ainsi qu’un riche CV pourraient séduire Emmanuel Macron. Et ce, malgré quelques polémiques sur son égalité.

Depuis réinvestissement Le 7 mai dernier, Emmanuel Macron n’annonçait toujours pas son nouveau nom premier ministre. Après Elisabeth Borné, Audrey Azoulay ou encore Marisol Tourainec’est à son tour Catherine Vautrin qui est citée comme successeur possible de Jean Castex.

Né le 26 juillet 1960 à Reims, Catherine Vautrin s’est lancée dans une carrière politique très réussie en intégrant le RPR âgé de 20 ans. Trois ans plus tard, elle intègre le conseil municipal du chef de la Marne, lors du cinquantième mandat de Jean Falala. Dans le même temps, il est devenu une partie de la marque européenne Cigna, une compagnie d’assurance américaine. Mais elle démissionne en 1999 pour se consacrer entièrement à la politique.

Une figure de la Marne et de la droite

Son cours est défini par un bastion local. Après avoir été conseiller régional de Champagne-Ardenne, chargé des services opérationnels, a été élu député RPR de la 2e circonscription de la Marne. Très vite, elle rejoint morceau. Lors du remaniement gouvernemental décidé par Jean Pierre Raffarin en 2004, il est nommé secrétaire d’État aux personnes âgées et à l’égalité des chances, avant de devenir vice-ministre de la cohésion sociale et de la parité, en 2005.

Après l’élection de Nicolas Sarkozy en tant que présidente de la République, Catherine Vautrin a repris ses fonctions de députée de la Marne de 2007 à 2017. Pendant ce laps de temps, elle n’a pas informé le maire de Reims et a été nommée vice-présidente de l’Assemblée nationale en 2008. En 2012, elle devient trésorière nationale de l’UMP, sous la présidence de Jean-François Copé.

Mais c’est en 2014 que Catherine Vautrin est élue présidente de Reims Métropole, devenue Grand Reims depuis. Candidate à un quatrième mandat sous l’étiquette LR en 2017, elle a finalement été battue par la représentante de la République en mars, Aina Kuric.

Manif pour tous et entreprise Bygmalion

L’ancien ministre a été licencié à plusieurs reprises pour ses fonctions politiques et commerciales. En 2013, elle se positionne contre la loi du mariage pour tous, participant au même «Manif pour tous».

Suite aux révélations sur l’affaire Bygmalion, le dépassement des dépenses de campagne de Nicolas Sarkozy pour la présidence de 2012, elle a démissionné du poste de trésorerie de l’EMP. “Cette démission collective est normale compte tenu du contexte”, a-t-elle déclaré à France Bleu. Interrogée pour « abus de confiance », elle a bénéficié d’un non-lieu général dans cette affaire.

Il a également été « épinglé » par le numéro du 13 septembre 2016 de Cash Investigation, consacré à l’industrie agroalimentaire. Catherine Vautrin, avec d’autres parlementaires, a assisté à une soirée organisée par l’Ania, un lobby de charcuterie à la “bonne bouffe”.

Soutien à Emmanuel Macron

Engagé auprès de Nicolas Sarkozy lors de la primaire présidentielle de Républicains en 2016, il était son porte-parole de campagne, en marge de ‘Eric Ciotti. Lorsque l’affaire Fillon a échoué, il a refusé de soutenir le candidat de la droite républicaine. Elle a appelé “un autre candidat à consacrer toute son énergie” au poste de président de la République.

Dans une interview au journal La Croix En date du 8 février dernier, elle annonçait son soutien à Emmanuel Macron. “Pendant les crises, les gilets jaunes et le Covid, il a montré sa capacité à réparer, à entraîner le pays. Tous ces éléments me font penser que c’est l’homme de la situation”, a-t-elle expliqué au journal.

Nul doute que le président de la République, récemment réélu, n’a permis ce changement. Son expérience de député et de ministre délégué en fait un candidat crédible à Matignon. Plusieurs sources indiquent sur les réseaux sociaux qu’il serait favori, serait déjà choisi.

Même, avec Catherine Vautrin, Emmanuel Macron répète le même scénario qu’avec Édouard Philippe (Horizons en sommeil), sous un nouveau nom un Premier ministre issu de la droite.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *