Rennes-OM : lire les notes du match

Suite à cette annonce

En quelques minutes, les JO de Marseille sont perdus. Dauphin du Paris Saint-Germain avec trois points d’avance sur l’AS Monaco, l’OM devait porter un grand coup sur la pelouse du Stade Rennais pour éliminer un concurrent direct et s’assurer une place en Ligue des Champions avant la dernière journée de Ligue. 1 saison encore, rien ne s’est passé en avant-première au Rohazon Park.

Au départ, les Bretons ont surpris les Phocéens grâce à un bon travail collectif conclu par Bourigeaud, du pied droit (1-0, 12e). En grande difficulté, Marseille n’a pas tardé à voir Bourigeaud écrire un doublé (35e), mais finalement, Majer a permis aux Bretons de rentrer tranquillement aux vestiaires (2-0, 35e).

Rennes a tout relancé

Après la pause, l’OM n’est jamais arrivé à se créer des occasions et n’a cadré aucune frappe dans cette rencontre. La meilleure occasion reste le face-à-face entre Dieng et Gomis… finalement raté par l’Olympien. En fin de match, Rennes n’a même pas réussi à marquer le score sur une contre-attaque, mais Madjer voulait que Mandanda sorte du grand jeu (71e).

Un triste résultat pour les hommes de Sampaoli, qui verront leur adversaire du soir revenir à trois points avant un déplacement de la Renaissance à Lille. Toujours est-il que Monaco cherche à rénover Brest pour prendre la deuxième place à Marseille. Actuellement troisième de Ligue 1, l’OM est dans l’obligation de battre Strasbourg, toujours prêté pour l’Europe, au bout du compte.

  • homme de match : Terrier (7.5) : le meilleur buteur des Rouges et Noirs a été l’auteur d’une très belle performance, confirmant une saison un peu plus aboutie. Il offre à Benjamin Bourigeaud et Lovro Majer deux centres pour les buts de ce dernier. Sur l’ouverture du score il fixait son défenseur sur le côté avant de centrer intelligemment en retrait pour Bourigeaud (13e). Sur le deuxième, après avoir raté la ligne de touche côté gauche il a envoyé au point de penalty un très bon centre au soleil à Majer (35e). Toujours actif sur le front de l’attaque, il a aussi été très bon dans les duels et impliqué défensivement. Il est l’auteur d’un match complet malgré un manque de réussite au final. Remplacé par Ugochukwu (90e).

Rennes

  • Gomis (6) : le gardien de but n’a pas eu de grand choix à faire sous la dent, ni entre les géants face aux JO offensifs. En deuxième période, il a rapporté son face à face, avec Dieng (67e). Il a aussi été plutôt correct dans son jeu au pied.

  • Traoré (6) : le capitaine renaissance était l’auteur d’un match sérieux. Concentré dans son couloir, il était rarement en difficulté face aux assaillants. En contrepartie il a été moins efficace dans son jeu long et dans ses centres. Il a aussi été l’auteur d’une passe-clé alors qu’il servait bien Terrier dans la profondeur pour la dernière frappe (25e).

  • Omari (6) : Sérieux en charnière centrale, le jeune défenseur (22 ans) a été l’auteur de plusieurs interceptions importantes. Aussi serein dans les duels que dans la partie longue, il s’est passé en somme un match assez tranquille.

  • Aguerd (6.5) : match assez tranquille également pour l’international marocain, qui à l’instar de son jeune compé défensif, remportait les quelques duels qu’il contestait et était important dans le jeu longtemps pour permettre à son équipe de chuter. Son retour valait bien la défense de la renaissance.

  • Truffert (6,5) : le jeune breton de gauche a réalisé une très belle prestation, pleine d’enthousiasme et d’initiative. Auteur d’une belle reprise en début d’action du second but (35e), il a réalisé plusieurs montées tranquilles et remarquables (2 dribbles réussis). Tout aussi très bon dans les duels, il a globalement dominé les attaquants marseillais. Remplacé par Meling (80e).

  • Bourigeaud (7) : le milieu droit rennais une nouvelle fois est l’auteur d’une réalisation aboutie. Bien servi par Terrier, il a parfaitement ajusté son attaquant pour aller chercher le Roazhon Park (13e) dès le début du match. Au-delà de cette réalisation, il a été très actif sur le ballon (2 passes clés), très efficace dans les duels, et n’a pas hésité à tenter sa chance tant il n’a pas décoché sa frappe à l’entrée de la surface (31e). Sorti sous une ovation de son public, il a été remplacé par Assignon (76e).

  • Santamaria (6): le milieu défensif breton a tranquillement réussi à affronter les Olympiens. Décidant de l’ouverture du score, il a parfaitement paré Terrier sur le côté devant le centre en retrait du dernier (13e). Très important dans la pression et la récupération de son équipe, il a porté la plupart de ses duels, au soleil ou dans les airs et il a profité de tous les ballons.

  • Majeur (6.5): le milieu offensif croate a inscrit le deuxième but du match lorsqu’il est revenu sur la réception du bon centre de Terrier au point de penalty, il a envoyé le ballon au fond des filets d’une plaque de pied efficace (35e). Important dans le milieu de jeu, il a disputé de nombreux duels, distillé de longs ballons, et récupéré des autres. Pourtant, il n’a pas été très performant dans ses centres et aurait pu s’offrir un doublé sans le mandat de Mandanda (71e).

  • Taille (6): Pas le plus performant de ses coéquipiers, le milieu de 29 ans et tout était encore plus cohérent ce samedi soir. Il rapporte un peu de duels (1/7) et est averti pour un gros tacle sur Gueye (26e). Bon dans le jeu long et dans ses transmissions en général, il était remplacé par Martin (80e)

  • terrier (7.5): voir ci-dessous.

  • Laborde (6.5): L’avant-centre français a été l’auteur d’un match correct devant l’OM. Important dans les duels aériens, il a pris tout son poids sur la défense phocéenne. Il aurait offert un but fantastique d’un retour acrobatique mais il lui manquait le ballon de quelques-uns (65e). Remplacé par Guirassy (80e)

Olympique de Marseille

  • Mandanda (4.5): le Guardian Marseillais a souvent créé sur ses partenaires et on le comprend. Pendant toute la période, il a vu arriver sur son chemin des vagabonds rouges et noirs. Sur les buts de Bourigeaud et Majer, on n’y peut rien même s’il valait mieux sortir du second but. Mais son arrêt stratosphérique devant Majer a permis à son équipe de ne pas sombrer (70e) et il a souvent apprécié le jeu des Rennais.

  • Caméra (3): le joueur formé à l’OM était dans un rôle hybride en défense puisqu’il devait essentiellement couvrir le couloir droit laissé par Valentin Rongier. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il est énormément malade. Très souvent retardé dans ces interventions, c’est dans son couloir que sont entrés les deux buts rennais en première période.

  • Saliba (3) : comme ses coéquipiers, le joueur prêté par Arsenal n’a pas fait un grand match de tous. Il n’a pas inclus les vagabonds de la Renaissance et a laissé beaucoup d’espaces dans son dos. Les espaces ont visiblement profité aux Rennais. Et même si le complot était certainement de jouer très haut le jeu de la viande de cheval, Saliba ne s’est pas coordonné avec ses coéquipiers pour limiter la trésorerie.

  • Caleta-Car (3): L’international croate ne symbolisait pour lui que les difficultés défensives de son équipe. Il est passé complètement sur la transversale et son placement a été très mauvais sur les deux buts buts. Même lorsqu’elle s’est imposée dans le duel, sa relance a rendu la tâche difficile à ces partenaires. Remplacé à la 63e normale Bamba Dieng. Les Sénégalais ont cependant fait la différence par leur vitesse et leur profondeur et ont même pu relancer les siens sans la bonne intervention de Gomis.

  • Luan Pérès (2.5): Le défenseur brésilien a vécu une soirée très compliquée sur le banc du Roazhon Park ce samedi. Très souvent dépassé dans le duel, il a eu toutes les difficultés du monde pour bloquer Bourigeaud, Tait ou encore Terrier. Il a même manqué d’offrir un but aux Rennais pour une intervention totalement ratée, mais il a pu compter sur le sauvetage de Caleta-Car (32e). Bourigeaud est royal dans son dos. Un match sans lui.

  • Guendouzi (3) : l’ancien Lorientais n’a pas eu l’impact qu’il a connu. Physiquement pas toujours très lucide, il a même tenté de faire un reportage sur les attentats marseillais. Mais c’est trop peu pour permettre à son équipe de faire la différence et surtout il n’a pas aidé défensivement quand ses adversaires ont soutenu le match.

  • Rongier (3) : les marseillais étaient complètement perdus sur le terrain. Abord positionné sur le milieu terrain où il était entièrement transparent et où il n’avait rien du tout dans le jeu de son équipe, l’ancien Nantais a fini par revenir latéralement au fur et à mesure que son équipe souscrivait Mais même lui, Rongier a eu toutes les peines du monde et semblait un peu inspiré.

  • Gueye (3) : Comme ses coéquipiers du soir, le Champion d’Afrique 2021 a traversé la rencontre sans avoir à se soucier du match. Physiquement, il a beaucoup souffert face à la renaissance pressante et très vite, il a montré des signes de frustration qu’il perdait en liquidités avec et sans ballon comme sur sa mauvaise maîtrise d’intervention sur Bourigeaud. Remplacé par Pol Lirola à la 72e. Espagnol était trop discret.

  • Gerson (3) : en grande forme depuis quelques matches, le Brésil a été totalement transparent dans cette rencontre aussi bien offensivement que défensivement puisqu’il n’avait pas de coéquipiers sur le côté gauche, où il était placé ce samedi soir. C’est aussi parce que Luan Peres a eu tellement de problèmes.

  • Ci-dessous (2.5): revenant sur ses bons rails, l’international turc a négocié de bons ballons en début de rencontre. Avec sa vitesse, il doit faire quelques différences avant de terminer le match. Il était trop discret pour apporter quoi que ce soit à son équipe et il a marqué un nombre incalculable de passes.

  • Harit (3): dans son rôle de faux 9, le Marocain a été très rapide dans ce match pour toucher les ballons et donc se mettre dans les confitures. Mais face à la domination renaissance, il a vite perdu et n’a jamais vraiment apprécié son jeu d’équipe. Son repositionnement sur un côté au moment de son jeu a été bien fait, mais c’est trop peu pour un joueur de son niveau.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *