six secrets à connaître sur l’événement dédié à Léon Bonnat

“Portrait de l’Artiste”: Léon Bonnat jeune.

Reproduction RD

Bayonne consacre à son artiste star une exposition exposition, «Léon Bonnat, peintre il ya cent ans», du 8 juillet au 31 décembre 2022, avec plus de 25 lieux d’œuvres des musées du Louvre, d’Orsay, du Château de Versailles et du Petit-Palais à Paris. Au total, et c’est sans titre, 84 oeuvres de Léon Bonnat (1833-1922) seront réunies au “petit” Musée Basque, qu’il faudra remplir quatre fois pour accueillir les tableaux à l’échelle 1, parfois donnés comme ceux de Christ, plus de 2,80 m !

1 Léon Bonnat intime de Victor Hugo

Il s’agit du tableau le plus célèbre de Léon Bonnat : “Victor Hugo”, crié sur toile, de 1879, peint à Paris, du Musée d’Orsay, en dépôt au Musée National du Château de Versailles. Victor Hugo est venu poser dans l’hôtel particulier de Bonnat, où tous les gotha ​​(Jules Grévy, Léon Gambetta, Alexandre Dumas…) se sont installés en cette fin de XIXe après le succès de “Madame Pasca” en 1874. Bonnat est un admirateur inconditionnel d’Hugo, écrivain, homme politique progressiste et engagé, qui a raison des gradés blancs et bruns. Exceptionnel!

“Victor Hugo” de Léon Bonnat.

Reproduction RD

2 Léon Bonnat peint

Le Bayonnais, loin de ses racines et de sa région, où il revient souvent, raconte Yves Ugalde, adjoint à la culture, quelques millimètres de toiles et de peintures. Sans l’aide de la Ville et de ses bourses, elle n’aurait pas connu cette brillante carrière internationale : « Derrière le classicisme de Bonnat, cette exposition a une vraie modernité, à en juger par elle. Ces œuvres sont spectaculaires et monumentales, le jeune public retrouvera cette culture de l’image, impact et choc des photos, si je puis dire… »

3 Léon Bonnat dans une République bien-aimée

Petit cours d’histoire par Maître Jean-René Etchegaray, en limiteur à la conférence de presse (1) : la IIIe République (1870-1940), une période colérique, un régime républicain décidé, à tort. Le classicisme de Bonnat a été écourté par l’actualité moderne du début du XXe, comme l’expressionnisme, le cubisme, le surréalisme, et cette exposition montrera tout son talent, son immense et sa puissance. »

4 Quel coût pour Léon Bonnat ?

Léon Bonnat aimerait-il aller dans sa ville ? Pas tant que ça : les toiles sont toutes empruntées, par l’Etat, “une sorte de monnaie d’échange” entre musées. La Ville et ses partenaires publics prennent en charge le transport, les assurances, la sécurité et la sûreté. Gros, un budget entre 250 000 et 300 000 euros. Pour une durée exceptionnelle de six mois ! “Pas un coup d’Etat”, tranche Yves Ugalde.

5 Léon Bonnat, le collectionneur

L’un des grands peintres officiels de son temps, qui eut ses distracteurs sous l’impulsion du journaliste Alphonse Allais, devint très riche, au sommet de son art. Il achète dessins et dessins de tableaux, devient collectionneur d’art français de haut rang. Nommé Grand-Croix de la Légion d’honneur le 14 octobre 1900, Bonnat dirige les Musées nationaux jusqu’à sa mort en 1922. La lègue possède une importante collection de peintures, dessins et sculptures au Musée Bonnat-Helleu de Bayonne.

Léon Bonnat a peint le portrait d'Alfred Roll en 1918.
Léon Bonnat a peint le portrait d’Alfred Roll en 1918.

Agence de presse Meurisse

6 Léon Bonnat, le professeur

Le peintre, fasciné par l’Espagne et l’Italie, qu’il fréquente souvent au cours de sa vie, est nommé directeur de l’École des beaux-arts de Paris en 1905. Ce grand admirateur de Diego Vélasquez enseigna tout au long de sa carrière auprès de centaines d’élèves français et étrangers, ce qui qu’il recevait occasionnellement dans son atelier privé très prisé. Citons Henri de Toulouse-Lautrec, Thomas Eakins ou Raoul Dufy…

(1) Sources Sabine Cazenave et Benjamin Couilleaux, conservateur et responsable du patrimoine, directeur du musée Bonnat-Helleu lors de la conférence de presse, mardi 10 mai 2022, à l’hôtel de ville de Bayonne.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *